Présentation
Mot du Ministre
Mission
Organigramme
Etablissements sous tutelle
Administration
Le Cabinet du Ministre
Secrétariat Général
Les Directions
Commission Interne des Marchés
Commission des Marchés du Département
Commission Interne des Marchés du PADG
Potentialités
Hydrocarbures
Mines
Electricité
Opportunités d’ Investissement
Législation
Hydrocarbures
Minière
Electricité
Opérateurs
Hydrocarbures
Mines
Electricité
Accueil | Bibliothèque | Téléchargements | Liens utiles | Contactez-nous
Des membres du gouvernement commentent les résultats des travaux du Conseil des ministres

Nouakchott, 07/02/2019 - Certains membres du gouvernement dont le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Mines, M. Mohamed Ould Abdel Vetah ont commenté jeudi après– midi à Nouakchott les résultats du Conseil des ministres tenu quelques instants plus tôt.

Le Conseil a examiné et approuvé une communication relative au bilan des réalisations accomplies au niveau du secteur du pétrole, de l’énergie et des mines.

Le Ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, M. Mohamed Ould Abdel Vetah, a précisé que la communication qu’il a présentée devant le Conseil des ministres dresse un bilan des réalisations de son département durant la période allant de 2009 au 2018, notant que le secteur du pétrole avait souffert avant 2009 de l’absence d’investisseurs potentiels et d’un déficit notoire au niveau des structures de stockage et des infrastructures et que les sociétés opérant dans le domaine souffrent de l’absence des moyens d’exploitation et ce, en dépit de l’existence des indicateurs géologiques hautement significatifs.

Il a ajouté que pour faire face à cette situation, le gouvernement a procédé en 2011, en application des directives du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, à l’élaboration d’un cadre juridique clair et attractif pour les investisseurs, par le biais du code minier, qui a été réactualisé et enrichi par de nouvelle améliorations devant rassurer l’investisseur étranger sur la sécurité de son patrimoine, la création d’un environnement favorable à l’investissement et la diffusion à grande échelle des données et informations spécifiques du secteur et l’exposition des indicateurs aux investisseurs.

Au sujet de la situation actuelle, le Ministre a précisé que la Mauritanie abrité aujourd’hui sur son sol les plus importantes compagnies internationales pétrolières comme Shell, BP, Total et autres, notant que leurs contributions financières se sont renforcées comme l’indemnité de la signature qui a doublé, ces derniers temps, le pourcentage de l’Etat dans les conditions de contractualisation a atteint 20%, en plus de l’augmentation des contributions à la dimension environnementale et la qualification de la main d’œuvre mauritanienne.

Ces réformes, dit-il, ont permis la découverte du champ Grand Tortues/Hmeyim, appartenant conjointement à la Mauritanie et à son voisin le Sénégal, qui va produire du Gaz fin 2021 et début 2022.

Parlant des hydrocarbures raffinés, le Ministre a précisé que le gouvernement a mis sur pied une stratégie claire et bien définie, afin d’approvisionner le marché en pétrole et en gaz à des prix compétitifs et sans interruption, tout en veillant sur la qualité, par l’introduction des amendements sur les textes régissant les conditions d’affutage, de transport et de commercialisation des produits pétroliers.

Il a ajouté que les années 2015 et 2016 ont vu le parachèvement des travaux de réhabilitation du quai pétrolier de Nouadhibou et, pour la première fois dans l’histoire du pays, l’institution des lois règlementant les actions menées dans la mer profonde, en plus de 600 millions MRU injectés dans le secteur de l’énergie.

Au sujet de l’électricité, le Ministre a rappelé qu’en 2009, toutes les capacités de production de l’électricité ne dépassaient pas 70 mégawatts, ce qui était à l’origine des multiples cas de délestage vécus par le citoyen mauritanien et le réseau de distribution était dans une situation de dégradation avancée, tandis que le nombre des usagers ne dépassait pas 100 mille abonnés et seules 45 villes étaient électrifiées.

Il a ajouté que le gouvernement a mis en œuvre un plan d’action avec des objectifs précis visant à rendre l’électricité accessible à 100% des populations dans les centres urbains et à 50% des populations rurales dans la période allant de 2009-2030.

S’agissant des énergies renouvelables, le Ministre a relevé que de nouvelles capacités de production ont été créées en 2010, grâce à la réalisation de la centrale Arafatt II avec une puissance de 10,5 mégawatts en 2012, celle du Warf en 2013 avec une capacité 36 mégawatts et la centrale Cheikh Zayed pour l’énergie solaire de 15 mégawatts, 22 mégawatts pour l’extension de la centrale de Nouadhibou, en plus du renforcement des capacités de production des centrales dans les régions de l’intérieur par le rajout de 36 mégawatts supplémentaires et l’augmentation du quota du pays en électricité provenant de l’OMVS qui a passé en 2013 à 18%.

Et le Ministre d’ajouter que la capacité globale de production d’électricité apportée en dix ans dépasse 420 mégawatts, au lieu de 70 réalisés en 50 ans, notant que le nombre des abonnés de la SOMELEC a atteint 285 mille, tandis que le taux de couverture des besoins en énergies renouvelables se situe autour de 42%, en plus des préparatifs pour le lancement de la ligne sud devant relier Nouakchott au Sénégal et la ligne de haute tension devant relier les villes de Nouakchott et Néma.

Evoquant le secteur des mines, le Ministre a indiqué qu’il a connu des améliorations dont une subvention versée à l’Etat par les sociétés qui exercent des travaux d’exploitation à hauteur de 10 à 20%, l’institution d’un environnement favorable à l’investissement et la création de zones spécifiques pour la prospection et une règlementation autorisant les petits projets à investir dans le sous- secteur de l’orpaillage.

‘’Le Président de la République a donné les instructions pour que les fils de la patrie bénéficient de cette fortune, surtout les franges démunies qui ne disposent pas les équipements nécessaires pour ce genre des travaux’’, a conclu le Ministre.

 

 
Annonces
Appels d’offres
Statistiques
Publications
Agenda
Evénements
Visites Officielles
Suivez-nous
Restons connectés sur :
Cours de l’Or
Cours du Cuivre
Cours de l’Argent
- Accueil - Bibliothèque - Téléchargements - Liens utiles - Contactez-nous -
Présentation
Administration
Potentialités
Législation
Opérateurs
Annonces
Agenda
- Mot du Ministre
- Mission
- Organigramme
- Etablissements sous tutelle
- Le Cabinet du Ministre
- Secrétariat Général
- Les Directions
- Commission Interne des Marchés
- Commission des Marchés du Département
- Commission Interne des Marchés du PADG
- Hydrocarbures
- Mines
- Electricité
- Opportunités d’ Investissement
- Hydrocarbures
- Minière
- Electricité
- Hydrocarbures
- Mines
- Electricité
- Appels d’offres
- Statistiques
- Publications
- Evénements
- Visites Officielles
Copyright © Mauritanie 2015 - Ministère du Pétrole, de l'Energie et des Mines - Tous Droits Réservés
- Développé par : MEFPTIC / DGTIC -